23/07/2014

Des classiques dans l'air du temps


Des classiques dans l'air du temps
Nicolas Velle est le fils du comédien et de la scénariste qui ont donné vie à quelques-uns des grands succès de la télévision française. Ses parents, Louis Velle et Frédérique Hébrard, sont devenus célèbres grâce à La Demoiselle d'Avignon, un feuilleton romantique qui a battu tous les records d'audience en France dans les années 70 et passionné des millions de français.
Enfant, il percevait l'affection du public pour ses célèbres parents. « Quand on se déplaçait, je marchais quelques mètres derrière eux et j'entendais les commentaires des personnes que l'on croisait : 'Quel dommage que ces programmes ne soient plus diffusés' ou bien 'Quand est-ce que l'on reverra La Demoiselle d'Avignon ?' ». Quelques années plus tard, ces remarques ont donné naissance à son projet de monter une société de production audiovisuelle et cinématographique. Son nom ? Koba Films, inspiré par le prénom du personnage principal du feuilleton, la princesse Koba.
Faire revivre les grands classiques
« Avec le développement de la vidéo, en 1993, l'idée m'est venue de récupérer les droits des programmes les plus connus de mes parents et de les lancer en VHS. Nous avons constitué une base de consommateurs avec lesquels nous faisions de la vente directe. Entre les VHS et les DVD nous avons vendu plus de deux millions d'exemplaires, une véritable consécration ».
Mais les évolutions du secteur de la vidéo ont poussé Koba à chercher des nouvelles opportunités. « Dès 2004 nous avons commencé à envisager Internet pour diffuser nos titres ». C'est leur distributeur, Warner, qui leur a parlé du programme Avantage d'Amazon, qui permet aux éditeurs, studios et labels de toutes tailles de distribuer leurs programmes sur Amazon.fr. Les ventes aux clients d'Amazon représentent aujourd'hui une part importante et en forte croissance de l'activité de Koba Films.
À la recherche d'une nouvelle clientèle
« Grâce à Avantage, chacun de nos titres a la possibilité d'exister. En magasin, le besoin de rentabiliser l'espace disponible amène les distributeurs à proposer principalement les produits qui pourront se vendre en grande quantité. En revanche, sur Amazon, le rayonnage n'est pas limité, ce qui nous permet de proposer plus de 400 références, en sachant que le consommateur qui cherche un programme 'introuvable' en magasin, le trouvera sur Amazon.fr ».
Depuis qu'ils distribuent leurs produits aux clients d'Amazon.fr, Nicolas et son équipe ont augmenté leur catalogue et touché de nouveaux clients : « Avec les programmes étrangers, comme les séries de la BBC (Torchwood ou Misfits), nous avons pu atteindre un public plus large et plus jeune intéressé par exemple par les films romantiques en costumes (La collection Jane Austen ou Jane Eyre) ».
Il y a aussi les jeunes parents à la recherche des classiques intemporels « qui nous disent souhaiter revoir avec leurs enfants les programmes qui les ont marqués quand ils avaient leur âge (L'âge heureux, La Demoiselle d'Avignon) ».
Sa plus grande fierté ? « Notre petite structure de neuf salariés existe depuis plus de 20 ans, avec une ligne éditoriale de qualité, confirmé par le nombre de 5 étoiles obtenu sur le site Amazon.fr. Dans le secteur de la vidéo il y a actuellement des courants et des vents défavorables, mais c'est à nous de trouver la meilleure façon d'y naviguer ». Et les nouveaux projets ne manquent pas : en 2016, Nicolas et son équipe envisagent de revenir à la production de cinéma, avec un film réalisé par son frère François. « Koba Films, c'est une affaire de famille ! », conclut Nicolas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire